Ecosse, whisky et distillerie…

Avez vous lu les Hauts de Hurlevent (Emily Brontë) ? Les paysages sauvages de l’Ecosse y ressemblent vraiment, balayés par les vents, vallées désolées et souvent inhabitées, beaucoup d’eau, des rivières, des torrents, et bien évidemment des Loch! De l’eau me direz-vous? Les Ecossais sont plutôt connus pour leur whisky, non? Et bien c’est vrai, certes, mais il en faut de l’eau pour faire un bon whisky

Nous voici donc en Ecosse, au volant d’une petite VauxHall (Opel), prenant les ronds point à l’envers etc. au beau milieu de la lande écossaise, sur la bien nommée « route du whisky » (whisky trail). J’avoue que cette destination n’a pas été choisie à mon initiative, étant peu fan de la pluie, du vent et du whisky… Mais j’ai eu raison de me laisser tout de même tenter car cette région sauvage est magnifique et les Ecossais très accueillants et charmants. Notre périple a été préparé comme il se doit à l’avance, nez dans le guide du routard (encore lui?!), définition précise de la boucle que nous allions parcourir pendant une semaine pour en voir le maximum mais tout en restant raisonnables sur les distances quotidiennes, recherche des bonnes adresses de B&B sympathiques et perdues dans une nature intacte etc.

Nous arrivons sans encombre à la distillerie, et c’est celle de Glennfiddich que nous avons sélectionnée. Nous ne regrettons pas ce choix car la visite est passionnante et gratuite (!) grâce à l’étape incontournable de la boutique en fin de parcours;-) Les toilettes de la distillerie sont parmi les plus chic du monde, rien que pour les voir, il faut se rendre à Dufftown. Les alambics sont de véritables oeuvres d’art, les effluves enivrantes (même pour les non amateurs dont je fais partie) et la mise en bouteille sur place, rarissime, très impressionnante. Ce jour là, on met en bouteille pour la France le plus gros importateur de whisky Glennfiddich du monde… Etonnant ou pas, à vous de juger !

La visite se termine comme il se doit par une dégustation, le Glennfiddich est un whisky très apprécié par les connaisseurs et je trouve sans peine un visiteur pour boire mon verre à ma place. Un petit tour à la boutique très écossaise avant de partir, mais inutile d’y acheter du whisky car il est là bas bien plus cher qu’au Carrefour du coin à cause des taxes sur l’alcool très élevées en Ecosse. Nous nous contentons de verres à dégustation estampillés Glennfiddich, souvenir, souvenir…

Pour me récompenser d’avoir accompagné mon Chéri à la distillerie, nous terminerons notre escapade à Dufftown par la boutique d’usine de shortbread (biscuits sablés célèbres écossais) non loin de là pour charger nos valises de paquets de petits gâteaux, miam, délicieux! Pourquoi ai-je choisi cette distillerie plutôt qu’une autre à votre avis? Il en faut pour tous les goûts:-)

Tea or whisky? both of it of course!

Distillerie Glenfiddich en Ecosse