En cette saison glaciale et humide où la gastronomie est à l’heure de la tartiflette, je rêve à une terrasse ombragée avec vue sur une mer bleu azur…

Nous sommes en Crête, dans un petit restaurant perché au bout d’une route improbable et caillouteuse, mais la voiture tient le coup et nous y amène finalement sans encombre. Quel bonheur de lire le menu… L’eau vient à la bouche en lisant les différentes sortes de mezze : dolmades (feuilles de vigne farcies au riz), le célèbre tzatziki mais aussi des préparations à base d’aubergines, de courgettes marinées, les dakos (pain aillé avec de la tomate concassée) etc. Un vrai délice… Plus proche des spécialités hivernales de chez nous, un chausson au fromage frit, peu diét »tique mais savoureux, enfin l’incontournable salade grecque que l’on assaisonne soi-même, elle accompagne tous les repas crêtois, elle est inimitable et n’aura jamais la même saveur hors des frontières grecques c’est certain…

Evidemment on est loin du régime Dukan et tant mieux. Ici régime rime avec soleil, mer, vacances et insouciance, car après tout, le bien être est la clé de la réussite d’un bon régime, non?

Si je résume, pour perdre du poids, rendez-vous en Crête, un peu de natation dans la mer transparente le matin, un bon déjeuner crêtois équilibré dans un petit resto de plage à la terrasse ombragée, on termine par une pastèque sucrée et savoureuse offerte par le patron – cette pratique est quasi systématique! – et le petit verre de Raki (celui là n’est pas mon préféré…) pour les amateurs. Une sieste pour la digestion et pour occuper les heures chaudes à la fraîche;-) Enfin retour à l’eau en fin de journée, histoire de creuser son appétit. On termine la journée par un apéritif ouzo, olives variées et un petit diner en terrasse devant un beau coucher de soleil sur la mer Egée

N’hésitez plus, optez pour le régime, dans ces conditions, je vous promets, c’est du gateau 😉

Régime crêtois