Pour occuper la grisaille des ponts de Novembre cette année, nous avons opté pour un petit détour au Futuroscope. Les enfants ayant plus de 6 ans, ils ne sont plus un frein à telle ou telle attraction et tout à fait en âge de profiter d’une telle journée.

Quelques clics sur Bookings et réservation d’une chambre familiale, bien placée et pas trop chère en poche, nous voilà partis. Objectif : arriver à l’ouverture du parc, objectif presqu’atteint. Dès l’entrée du parc, nous apprécions le fait de ne pas faire la queue (bien sûr nous avions déjà acheté les billets sur le net) tout en remarquant que celle ci est bien moins impressionnante qu’à Disneyland, ouf!

Pour ma part, je dois bien être à ma 6ème visite de ce parc qui me plaît toujours autant. Nous démarrons par un premier film sur les oiseaux migrateurs avec de l’image devant soi et sous ses pieds, on a l’impression de voler, j’aime, les enfants sont moins emballés, ça ne bouge pas assez! Puis direction le fameux Pavillon de Vienne avec simulateur pour découvrir le département en mode « secoué », les enfants sont fans, il reçoivent mêmes quelques éclaboussures quand le personnage principal éternue! Il faudra y retourner plus tard dans la journée. D’autres attractions/films de ce type sont à disposition : Arthue et les minimoys » estampillée meilleure attraction du monde! ou encore « le petit Prince », expérience plus poétique et pleine de charme. A noter que les files d’attente sont tout à fait raisonnables pour un jour férié. Nous en sommes agréablement surpris d’autant plus que les séances durent en moyenne 5 à 10 minutes et non 2 minutes à peine comme à Disneyland (désolé Mickey…).

Pour les films plus traditionnels, la 3D fait toujours son effet particulièrement avec les documentaires proposés. Enfin, ne surtout pas manquer le planétarium avec une animation très bien construite et commentée avec passion par Lorant Deutsch.

En bref, au Futuroscope, on apprend en se détendant sans en avoir l’air, et même les jours de pluie, les journées dans ce parc sont des réussites! On oublie en revanche l’idée de bien manger, comme souvent dans les parc, on mange mal et cher, il suffit de le savoir… Vive les escapades de week end en famille et vive le cinéma!

Futuroscope